Les spectacles - JEP

 

Sugar Army

OOna Doherty

Extrait de Hard To Be Soft – A Belfast prayer, création présentée à la Biennale de la danse 2018.

Oona Doherty est une jeune chorégraphe irlandaise très repérée. Sa dernière création - Hard To Be Soft, A Belfast prayer - montre différents visages de la société irlandaise. Dans cet extrait - qui constitue la deuxième partie du spectacle - Oona Doherty dresse le portrait de jeunes femmes en pleine adolescence, qui doivent s’imposer pour tracer leur chemin. Cette chorégraphie existait déjà dans une version irlandaise et Oona Doherty a choisi de la transmettre à de jeunes danseuses amateures issues de l’École Nationale de Musique et de Danse de Villeurbanne avec lesquelles elle travaille depuis février 2018.

Chorégraphie Oona Doherty Danseuses 10 danseuses de l’ENM de Villeurbanne Musique David Holmes (Sound design, composition)

Flowers crack concrete - Projet Passerelles

Yuval Pick

Le projet Flowers crack concrete - Projet Passerelles est né de la volonté de faire se rapprocher des jeunes de nationalités, de religions, de cultures et de pays différents, qui partagent tous une même passion, la danse. Un groupe de jeunes danseurs français de Rillieux-la-Pape, le Groupe DSF (association Danser sans Frontières) constitué de jeunes danseurs et danseuses amateurs (venant de différentes pratiques de danse et de différents milieux sociaux) et un groupe de jeunes danseurs israéliens, le groupe Gsharim (association Venus for culture and theatre) de confession juive, chrétienne et musulmane à Kfar Yassif en Israël, se réunissent pour réaliser ensemble une création chorégraphique sous la direction de Yuval Pick, chorégraphe et directeur du Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape.

« Un projet qui met en œuvre notre capacité à franchir les lignes qui nous semblent imposées, et à inventer un espace partagé incluant les singularités de chacun. Flowers crack concrete - Projet Passerelles invite à aller vers l’inconnu, vers celui qui n’est pas moi, en transcendant les frontières entre les gens par la danse et la rencontre. »
Yuval Pick, janvier 2018

Chorégraphie Yuval Pick assisté de Emilie Szikora  Création sonore Wilfrid Haberey  Scénographie Bénédicte Jolys  Costumes Paul Andriamanana 
Direction artistique Yuval Pick Chorégraphie Emilie Szikora Création sonore Wilfrid Haberey Scénographie Bénédicte Jolys Costumier Paul Andriamanana Coordination artistique Sharon Eskenazi (DSF), Rabeah Morkus (Gsharim) Interprétation 25 jeunes groupes DSF et Gsharim

Le projet Passerelles (« Flowers crack concrete ») est cofinancé par la Saison France-Israël 2018, Erasmus + Mobilité Echanges de jeunes de l’Union européenne, la Préfecture - DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la Métropole de Lyon

À REVOIR sam 30 à 18h dans le cadre du Festival KIOSK - Station Mue Cours Charlemagne, Lyon 2 - Tram T1 - Arrêt Hôtel de Région Montrochet.

 

 

 

Pour un non pour un oui

Anne Martin

« Vingt-trois femmes, vingt-trois chemins de vie, de souvenirs, de petites tricheries, de grandes fiertés, de gourmandise, d’humour, de tristesse, composent ce poème, musical, dansé, chant d’Amour à la Vie… Créer une pièce « pour ce groupe de dames » est une tâche merveilleuse. Je leur pose des questions, beaucoup de questions, auxquelles elles répondent, et à partir de leurs réponses, des réponses de vie, car c’est bien de vie qu’on parle, nous construisons lentement, sans certitude aucune, mais avec confiance, en elles et en l’incertitude, une forme poétique, chorégraphiée, qui vient d’elles… C’est ainsi que j’ai toujours travaillé, aux côtés de Pina Bausch, c’est ce processus de travail qu’elle a affiné, au fur et à mesure de sa recherche, en comprenant que la richesse et la beauté de chaque personne ne peuvent vraiment sortir que de la personne même ; je lui rends hommage par ce travail. » - Anne Martin

Chorégraphie Anne Martin Training et suivi Thierry Lafont Régie générale Charles Osmond
Par les 23 danseuses seniors amateures du Groupe Lifting,
Production La Comédie de Clermont-Ferrand scène nationale Aide au projet Lifting par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, La Comédie de Clermont-Ferrand scène nationale est financée par la Ville de Clermont-Ferrand, le ministère de la Culture, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Clermont Auvergne Métropole, le conseil départemental du Puy-de-Dôme.

Seul ensemble

Amaury Réot / Cie Burnout

Cie Relevant - compagnie Junior de la Maison de la Danse
Créée en 2016 à l’issue du projet Babel 8.3, la compagnie Junior regroupe une dizaine de jeunes danseurs lyonnais qui ont exprimé le souhait de structurer davantage leur pratique artistique. Avec l’accompagnement de la Maison de la Danse dont ils sont voisins, ils vivent l’expérience de la création par des cycles d’ateliers dirigés par des artistes invités parmi lesquels des chorégraphes comme Abdou N’gom, Abou Lagraa, Jann Gallois ou des auteurs et metteurs en scène comme Anne Rehbinder et Antoine Colnot de la compagnie de théâtre HKC. Pour certains danseurs du groupe, il s’agit également d’un objectif de pré-professionnalisation.

Seul ensemble
Cette saison, la compagnie a bénéficié d’un Laboratoire amateur animé par Amaury Réot, danseur interprète de la Compagnie Burnout / Jann Gallois. Les danseurs ont pu traverser les processus de création en jeu de la dernière pièce de la compagnie, Quintette.  Le travail de Jann Gallois s’articule toujours autour d'une contrainte physique forte. Pour Quintette, elle a travaillé avec cinq interprètes sur la notion d’union et de désunion, entendue dans un sens à la fois physique et métaphorique. Une pièce extrêmement musicale, au croisement du hip-hop et de la danse contemporaine. Seul ensemble en est une déclinaison, et comme une respiration, met en jeu ces cycles infinis de la vie d’un groupe, de l’harmonie d’un ensemble, à la confusion quand les individualités se distinguent. Une réflexion sur le rapport groupe/individu, si présente à cette étape de vie d’une toute jeune compagnie.

Chorégraphie  Amaury Réot d’après la pièce « Quintette » de Jann Gallois / Cie Burnout Avec Papa Oumar Ba, Ali Benlarbi, Marwan Kadded, Yasmine Hassani, Freddy Maddodé, Mohamed Makhlouf, Elliot Oke, Arun Pierre, David Walter, Karym Zoubert, Joyce Zhou Musique Alexandre Bouvier
Avec le soutien du CGET - commissariat général à l’égalité des territoires

 

Orphéon*La Compagnie vocale

Philippe Forget

Samedi 15 septembre 2018 : ouverture au public de MADE iN Sainte-Marie Lyon au 2 Chemin de Montauban – 69005 Lyon.
C'est une grande première, à laquelle le public, curieux de visiter la belle architecture de Sainte Marie-Lyon pour la toute première fois, est invité à la découverte simultanée de plusieurs compositions de notre patrimoine musical. Heureux croisement, insolite et pertinent, de deux expressions artistiques locales.
A l'initiative d'"Orphéon*La Compagnie vocale", seront proposées deux prestations vocales dirigées par Philippe Forget :
- de 10h à 13h "Hope, Dream and Dance!" : une répétition générale préfigurant la clôture du Défilé de la Biennale de la Danse sur la Place Bellecour le lendemain, avec 300 chanteurs de 10h à 12h, auxquels s'ajouteront 3 solistes de 12h à 13h : Claire Nicolas, soprano - Landy Andriamboavonjy, mezzo-soprano - Delphine Terrier, mezzo-soprano accompagnées au piano par Sylvaine Carlier, dans un programme Bizet, Delibes, Glass, Lennon, Gainsbourg.
- de 14h à 16h : une répétition des "Voix en Aparté", 24 chanteurs accompagnés au piano par Claude Stochl, dans un programme Sweelinck, Gallus, Schumann, Brahms

Inventaire dansé de Villeurbanne

Julie Desprairies

Bandes dessinées activées, repas scénographié, vêtements dansés, conférence performée, archives déclamées... mettent en scène le panorama des mouvements qui agitent Villeurbanne.
Pendant un an de résidence au Rize, Centre de mémoire de la ville, la chorégraphe Julie Desprairies a constitué un matériau riche de ses rencontres avec les lieux et leurs habitants, en vue de dresser le portrait chorégraphique de Villeurbanne. Une série de performances et rendez-vous, alliant connaissances urbaines et interprétations chorégraphiques, est activée en direct par les danseurs et par les visiteurs dans les différents espaces du Rize. Le public peut suivre l’intégralité des événements ou venir à quelques rendez-vous choisis. Il participe à la fête et repart avec le sentiment d’avoir dansé en apprenant beaucoup sur la ville.
Programme détaillé sur http://lerize.villeurbanne.fr

Avec Elise Ladoué, Geoffroy Monde, Raphaël Zarka et des bibliothécaires, jardiniers, couturiers, élèves de l’Ecole de musique, étudiants de l’Insa, ingénieurs de l’Usine de Cusset, militants associatifs, cheffes cuisinières… Scénographie, costumes Louise Hochet
L’Inventaire dansé de Villeurbanne est produit par la Compagnie des prairies en co-production avec Le Rize-Ville de Villeurbanne Avec le soutien de DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, Ministère de la Culture-DGCA aide à la création arts de la rue, Métropole de Lyon, avec le concours du Rectorat de l’Académie de Lyon et de la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale du Rhône et en partenariat avec ENMDAD de Villeurbanne, Mlis, CCO, Centre d’accueil pour demandeurs d’asile de Forum Réfugiés-COSI à Villeurbanne, Usine hydroélectrique de Cusset, Rita plage, INSA Lyon et Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne. La Compagnie des prairies est soutenue par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes - ministère de la Culture au titre de l’aide à la structuration des compagnies de danse. Julie Desprairies est artiste associée au Théâtre Brétigny Dedans/Dehors, scène conventionnée (Essonne) Administration, production et diffusion La Magnanerie