Lyon Dance Films

Le regard du chorégraphe

Quand les chorégraphes se font réalisateurs

(LA)HORDE

(LA)HORDE est un collectif d’artistes qui développe des spectacles, des installations et des vidéos qui tournent dans le monde entier. Des artistes nés à l’heure du digital qui manient autant le mouvement que l’image. Leur film Novaciéries s’inspire du jump style, une danse amateur née dans les années 1990 dans le milieu de la musique techno hardcore. Une danse faite de sauts enchaînés sur un rythme cardiaque effréné. Leur film Cloud Chasers mêle danse et sculptures de fumées sur la musique de Oklou. Quant à To Da Bone, c’est un documentaire qui suit les répétitions de (LA)HORDE dans le monde entier, entre jump style et danse contemporaine. Bondy est un portrait chorégraphique des habitants de Bondy.

Novaciéries

France, 2015 – 15’45
Lieux : Comœdia, Lyon / LUX, Valence
À retrouver sur la Plateforme Tënk, www.tenk.fr 
Dates et horaires : Comœdia, dim 23 sept, 11h15 / LUX, mar 2 oct, 20h

Cloud Chasers

France, 2016 – 2’29
Lieux : Comœdia, Lyon / Grand Hôtel-Dieu, Lyon / Café Danse, Lyon / LUX, Valence
Dates et horaires : Comœdia, dim 23 sept, 11h15 / LUX, sam 22 sept, 18h et mar 2 oct, 20h / Grand Hôtel-Dieu et Café Danse

To Da Bone

France, 2018 – 25’31
Lieux : Comœdia, Lyon / Grand Hôtel-Dieu, Lyon / Ciné Toboggan, Décines / LUX, Valence
Dates et horaires : Comœdia, dim 23 sept, 11h15 / Ciné Toboggan, sam 22 sept, 19h30 et 20h / LUX, mar 2 oct, 20h / Grand Hôtel-Dieu

Bondy

Lieu LUX, Valence
Date et horaire Mar 2 oct, 20h

 

Oona Doherty

Née à Belfast, Oona Doherty est la nouvelle révélation de la scène chorégraphique. Ses performances coup de poings s’inspirent des jeunes exclus de Belfast. Dans ses spectacles et ses films, elle mêle la musique et l’argot irlandais et trace un chemin entre violence et rédemption. 

Boucle de 20 minutes : Hope Hunt trailer ; Hard to Be Soft (Prologue, épisodes 1 à 4) – 2017 ; Extrait de Falling Hard and Soft, réalisé par Holmes-made, un film expérimental retraçant la création du spectacle
Hard to Be Soft

Irlande du Nord, 2018 - 20’ 

Lieux : Maison de la Danse, Lyon / Café Danse, Lyon / Grand Hôtel-Dieu, Lyon

Dates et horaires : Maison de la Danse, jeu 20 sept, 19h30 / Grand Hôtel-Dieu et au Café Danse

Heddy Maalem

Beauté collatérale : Nach

France, 2018 – 6’58

Heddy Maalem est un chorégraphe franco-algérien. En 2013, il signe le spectacle Éloge du puissant royaume, inspiré par le krump, une danse urbaine née aux États-Unis dans les années 1990. Il réalise désormais des portraits de danseurs qu’il affectionne.

Lieu : Maison de la Danse, Lyon

Dates et horaires : Mar 18 sept, 19h30 / Mar 25 sept, 19h30

 

Peeping Tom

Le Jardin

Belgique, 2002 – 37’

Le collectif de danse-théâtre Peeping Tom, originellement proche du travail d’Alain Platel, s’est fait un nom sur la scène internationale par leur mélange de danse-théâtre. Un de leurs spectacles comportait un film à l’atmosphère étrange : Le Jardin a été tourné dans un nightclub africain à Bruxelles où se croisent les gens les plus divers.

Lieux : Maison de la Danse, Lyon / Grand Hôtel-Dieu, Lyon

Dates et horaires : Maison de la Danse, mer 26 sept, 18h30 / Grand Hôtel-Dieu

 

Eric Minh Cuong Castaing

L’âge d’or

France, 2018 – 21’

L’Âge d’or est né de la rencontre entre des enfants en situation de handicap moteur et des danseurs. Grâce à des lunettes de réalité virtuelle leur permettant de voir ce que voient les danseurs et à des mouvements inhabituels, les enfants explorent de nouvelles perceptions. On glisse progressivement de l’image documentaire à la fiction, induite par l’empathie de la rencontre. 

Lieu : Comœdia, Lyon

Date et horaires : Dim 23 sept, 11h15

Yoann Bourgeois & Louise Narboni

Les Grands Fantômes

France, 2018 –  56’53

À l’occasion de la 3e édition de « Monuments en mouvement », Yoann Bourgeois entre au Panthéon ! Fixé au point le plus haut de la coupole du Panthéon, le célèbre pendule de Foucault sert de support au travail du chorégraphe sur le mouvement et l’équilibre. 

Lieu : Grand Hôtel-Dieu, Lyon

Dates & horaires : Du 13 au 23 sept | Relâche dim 16 et lun 17 | De 14h à 20h en semaine de 12h à 18h les samedis et dimanches

Benjamin Millepied

Passage to Dawn

États-Unis, 2014 – 13’24

La publicité fait souvent appel à l’imaginaire de la danse contemporaine ces dernières années. Passage to Dawn est un film réalisé par le célèbre chorégraphe Benjamin Millepied avec les danseurs du LA Dance Project. Le film est inspiré de l’histoire de Daphnis et Chloé, pastorale grecque du 2e siècle.

Why can't we get along

États-Unis, 2018 – 6’37

Dans cette publicité, Benjamin Millepied convoque des acteurs hollywoodiens associés à huit danseurs du American Ballet Theater.

 

 

Lieu : Grand Hôtel-Dieu, Lyon

Dates & horaires : Du 13 au 23 sept | Relâche dim 16 et lun 17 | De 14h à 20h en semaine de 12h à 18h les samedis et dimanches

Dimitris Papaouiannou

Primal Matter, the entire work

Grèce, 2017 – 17’38

Le chorégraphe grec Dimitris Papouiannou, reconnu internationalement depuis quelques années, propose une version filmée de son célèbre duo Primal Matter : un voyage imaginaire dans les représentations du corps, qui joue avec les références de la culture antique.

Lieu : Grand Hôtel-Dieu, Lyon

Dates & horaires : Du 13 au 23 sept | Relâche dim 16 et lun 17 | De 14h à 20h en semaine de 12h à 18h les samedis et dimanches

Saburo Teshigawara

Acclamé dans le monde entier et considéré comme l’un des artistes les plus marquants de la danse contemporaine, Saburo Teshigawara a commencé son parcours par une formation en arts visuels au Japon. C’est donc tout naturellement qu’il a régulièrement au fil de sa carrière endossé les habits du réalisateur. Dans A Tale Of, il signe un film mystérieux où le réel devient irréel et le visible, invisible. Dans Keshioko, il déploie sa danse dans l’espace public de manière fascinante et magnétique. Friction of Time est une vidéo expérimentale dans laquelle Saburo Teshigawara capte le résultat d’un processus d’essais-erreurs porté par un seul corps en mouvement.

A tale of

Japon, 2005 – 7’56

Friction of Time

Japon, 2008 – 25’19

Keshioko

Japon, 1993 – 10’

T-City

Japon – 27’10

 

Lieu : Grand Hôtel-Dieu, Lyon

Dates & horaires : Du 13 au 23 sept | Relâche dim 16 et lun 17 | De 14h à 20h en semaine de 12h à 18h les samedis et dimanches

Gilles Jobin

Womb 3D

Suisse, 2016 – 32’

Tourné en 3D, Womb de Gilles Jobin est un film porté par l’univers joliment coloré et un brin psychédélique de la plasticienne Sylvie Fleury. Un voyage unique en 3D pour voir la danse autrement. 

Lieu : Comoedia, Lyon

Dates & horaires : Du 13 au 23 sept | Relâche dim 16 et lun 17 | De 14h à 20h en semaine de 12h à 18h les samedis et dimanches

Hervé Robbe

Remembrance

France, 2017 – 2 épisodes, 66’ et 106’

Le chorégraphe Hervé Robbe, également vidéaste, convoque pour ce projet 35 interprètes qui l’ont accompagné dans son parcours et retraverse avec eux les souvenirs et mémoires que la danse dépose dans les corps.

Réalisation Hervé Robbe et Vincent Bosc

Lieu : LUX, Valence

Dates & horaires : Du 13 au 23 sept | Relâche dim 16 et lun 17 | De 14h à 20h en semaine de 12h à 18h les samedis et dimanches

Angelin Preljocaj

Polina, Danser sa vie

France, 2017 – 108’

Le parcours d’une jeune danseuse classique qui décide de prendre son destin en main. Adapté de la BD à succès du même nom de Bastien Vivès.

Réalisation Valérie Müller et Angelin Preljocaj

Lieux : Comoedia, Lyon / Ciné Toboggan, Décines

Dates & horaires : Du 13 au 23 sept | Relâche dim 16 et lun 17 | De 14h à 20h en semaine de 12h à 18h les samedis et dimanches

Autres regards

Documentaires, fictions dansées... Les réalisateurs approchent la danse

Lil Buck with Icons of Modern Art

États-Unis, 2016 – 3’57

Figure emblématique du jookin, une danse urbaine importée des États-Unis, Lil Buck est devenue une star mondiale après ses collaborations avec Madonna, Benjamin Millepied... Il est ici filmé par Andrew Margetson dans les collections d’art moderne de la fondation Louis Vuitton. Un film visionné plus de 8 millions de fois sur internet.

Réalisation Andrew Margetson

Lieu : Maison de la Danse, Lyon 

Dates & horaires : Mar 18 sept. et Mar 25 sept à 19h30

Maguy Marin, L’urgence d’agir

France, 2018 – extrait de 8’

La Compagnie Maguy Marin occupe une place à part dans le champ de la danse. Ce film revient sur la genèse et la postérité de May B, pièce phare de la chorégraphe, créée en 1981 et depuis diffusée dans le monde entier. Extrait du film présenté en avant-première à la Biennale de la danse.

Réalisation David Mambouch

LieuGrand Hôtel-Dieu, Lyon
À retrouver sur la Plateforme Tënk, tenk.fr

Dates & horairesDu 13 au 23 sept | Relâche dim 16 et lun 17 | De 14h à 20h en semaine de 12h à 18h les samedis et dimanches

Flatland

Iran, 2017 – 14’41

Flatland est une oeuvre vidéo réalisée par deux artistes iraniens. Les danseurs sont filmés sur le toit d’un immeuble par une caméra en plongée. À cette distance, les silhouettes s’effacent et les danseurs sont perçus comme des points, qui se combinent pour former un ballet géométrique fascinant.

Réalisation Alireza Keymanesh et Amir Pousti

Lieux, dates & horaires

Café Danse, Lyon : Du 13 au 22 sept | Du lun au sam de 11h à 19h
Ciné Toboggan, Décines 
LU X, Valence : Sam 22 sept. à 18h
Centre culturel Aragon, Oyonnax

Relève

France, 2015 – 115’

Le chorégraphe Benjamin Millepied est nommé directeur de la danse de l’Opéra National de Paris en novembre 2014. Porté par sa curiosité et son enthousiasme, il tente de moderniser l’institution. Le portrait d’un directeur et d’un créateur au travail.

Réalisation Thierry Demaizière et Alban Teurlai

Lieu : CinéDuchère, Lyon

Dates & horaires : Sam 29 sept. à 17h

Ô mon corps !

France, 2012 – 70’

Au Théâtre national d’Alger, le film suit le chorégraphe français Abou Lagraa, assisté de Nawal Aït Benalla-Lagraa travaillant à la création d’une première formation de danse contemporaine algérienne avec des danseurs issus originellement du hip-hop.

Réalisation Laurent Aït Benalla

Lieu LUX, Valence
À retrouver sur la Plateforme Tënk, tenk.fr

Dates & horaires : Mar 2 oct. à 18h15

Les rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch

Allemagne, 2010 – 92’

La plus grande chorégraphe du 20siècle, Pina Bausch, transmet une de ses pièces, Kontakthof, à une jeune génération d’Allemands. Un film poétique et émouvant qui nous plonge au coeur de la création.

Réalisation Anne Linsel et Rainer Hoffmann

Lieux Lumière Bellecour, Lyon / Ciné Mourguet, Sainte-Foy-lès-Lyon
À retrouver sur la Plateforme Tënk, tenk.fr

Dates & horairesMar 25 sept. à 18h45

Merce Cunn ingham, La danse en héritage

France, 2012 – 55’

Le chorégraphe Merce Cunningham (1919–2009) a révolutionné l’histoire de la danse. La réalisatrice a mené l’enquête à New York pour comprendre comment cette danse peut survivre à la disparition de son fondateur.

Réalisation Marie-Hélène Rebois

Lieu À retrouver sur la Plateforme Tënk, tenk.fr

Les Indes Galantes

France, 2017 – 5’46

Ce film percutant mêle la musique des Indes Galantes de Jean-Philippe Rameau et le krump, une danse née à la suite des émeutes qui ont suivi le passage à tabac de Rodney King à Los Angeles dans les années 1990. Prix du public au Festival de Clermont-Ferrand 2018.

Réalisation Clément Cogitore

Lieux Maison de la Danse, Lyon / Grand Hôtel-Dieu, Lyon / CinéDuchère, Lyon / Cinéma Alpha, Charbonnières-les-Bains / Cin’étoile, Saint-Bonnet-le-Château) / Cinéma Le Fellini, Villefontaine / LUX, Valence / Centre culturel Aragon, Oyonnax 
À retrouver sur la Plateforme Tënk, tenk.fr

Dates & horaires : Sam 15 sept. à 19h30, mar 18 sept. à 19h30, mar 25 sept. à 19h30  à la Maison de la Danse / Sam 22 sept. à 18h au LUX, Valence

Timecode

Catalogne, 2016 – 15’06

Diego et Luna sont gardiens de parking : Diego travaille de nuit, Luna de jour. En visionnant une caméra de surveillance, Luna découvre par hasard que son collègue aime danser durant son service… Palme d’or du meilleur court-métrage au Festival de Cannes 2016.

Réalisation Juanjo Giménez

Lieux Maison de la Danse, Lyon / Ciné Toboggan, Décines / LU X, Valence / Cinéma Le Fellini, Villefontaine / Centre culturel Aragon, Oyonnax

Dates & horaires : Sam 15 sept. à 19h30 et ven 21 sept. à 19h30 à la Maison de la Danse / Sam 22 sept. à 18h à LUX, Valence

Passage + making-of

France, 2018 – 6’06

Dans un futur proche, deux jeunes se téléchargent dans un monde virtuel. Passage mêle danse contemporaine, danses urbaines et formes numériques, en faisant appel à des procédés liés aux jeux vidéos qui n’ont nécessité aucun apport en post-production après le tournage.

Réalisation David-Alexandre Chanel

Lieu Comoedia, Lyon

Lun 3 sept. à 20h

Yoann Bourgeois et Alexandre Tharaud

Clair de Lune (Debussy)

France, 2018 – 4’26

Le célèbre chorégraphe Yoann Bourgeois collabore avec le pianiste Alexandre Tharaud autour du Clair de Lune de Claude Debussy. Un film tout en sensibilité et délicatesse.

Réalisation Raphaël Wertheimer

Lieu Maison de la Danse, Lyon

Dates & horaires : Dim 23 sept. à 16h / Jeu 27 sept. à 19h30 

Mourad Merzouki

Rio Gravité Zéro

France, 2008 – 42’

Ils sont dix danseurs entre 17 et 25 ans et viennent de la périphérie de Rio, certains ont vécu dans des favelas. Sous la direction du chorégraphe Mourad Merzouki, ils travaillent à un nouveau spectacle qui mélange avec virtuosité hiphop, capoeira et danse contemporaine.

Réalisation Cathie Lévy

Lieu À retrouver sur la Plateforme Tënk, tenk.fr

 

Break

France, 2018 – 96’

Une danseuse issue des beaux quartiers découvre l’univers du break dance. 

Réalisation Marc Fouchard

Lieux 

Ciné Toboggan, Décines : Mer 19 sept. à 16h30, ven 21 sept. à 18h et sam 22 sept à 17h30
Cinéma Alpha, Charbonnières-les-Bains : Dim 23 sept à 20h30

Nora

Royaume-Uni, 2008 – 35’

La danseuse Nora Chipaumire, née au Zimbabwe en 1965, revient vers les paysages de son enfance et entreprend un voyage à travers quelques souvenirs vivaces de sa jeunesse.

Réalisation David Hinton et Alla Kovgan

Lieu À retrouver sur la Plateforme Tënk, tenk.fr

The Ferryman, le passeur des lieux

France, 2016 – 71’

Porté par le chorégraphe Damien Jalet et la voix de la performeuse Marina Abramovic, The Ferryman est un film magnétique qui explore la relation ancestrale de l’homme à la nature, du monde visible au monde invisible.

Réalisation Gilles Delmas

Lieu Grand Hôtel-Dieu, Lyon
À retrouver sur la Plateforme Tënk, tenk.fr

Dates & horaires : Du 13 au 23 sept | Relâche dim 16 et lun 17 | De 14h à 20h en semaine de 12h à 18h les samedis et dimanches

 

Mouvements

France, 2018 – durée de chaque film : 4’

À l’occasion du trentième anniversaire des Eurockéennes de Belfort, le réalisateur Nicolas Habas a réalisé une série de courts films mettant à chaque fois en scène un chorégraphe ou un danseur dans un espace de la ville. Avec Julien Gallée Féré, Eric Lamoureux, Jann Gallois…

Réalisation Nicolas Habas

Lieu Grand Hôtel-Dieu, Lyon

Dates & horaires : Du 13 au 23 sept | Relâche dim 16 et lun 17 | De 14h à 20h en semaine de 12h à 18h les samedis et dimanches

Käfig, portrait d’une compagnie

France, 2016 – 20’

À l’occasion des 20 ans de la compagnie Käfig, son fondateur, le chorégraphe Mourad Merzouzki, revient en compagnie de la chercheuse Agathe Dumont sur les étapes et les valeurs qui ont marqué son parcours.

Réalisation Mohamed Athamna

Lieu Maison de la Danse, Lyon

Dates & horaires : Ven 14 sept. à 20h, Mer 19 sept. à 18h30, Sam 22 sept. à 19h30

Jann Gallois

Looking for an Ideal

France, 2014 – 5’08

Dans un théâtre vide, la danseuse Jann Gallois cherche sa place. Une fois installée, elle décide d’en changer… Un film poétique et burlesque.

Réalisation Brahim Yaqoub

Lieux, dates & horaires

Grand Hôtel-Dieu, Lyon : Du 13 au 23 sept | Relâche dim 16 et lun 17 | De 14h à 20h en semaine de 12h à 18h les samedis et dimanches

 Maison de la Danse, Lyon : Ven 14 sept. à 20h, Mer 19 sept. à 18h30, Sam 22 sept. à 19h30, 

 

Le Grand Bal

France, 2018 – 99’

Présenté en avant-première à la Biennale de la danse C’est l’histoire d’un bal. D’un grand bal. Chaque été, plus de deux mille personnes affluent de toute l’Europe dans un coin de campagne française. Pendant sept jours et huit nuits, ils dansent encore et encore, perdent la notion du temps, bravent leurs fatigues et leurs corps. Ça tourne, ça rit, ça virevolte, ça pleure, ça chante. Et la vie pulse.

Réalisation Laetitia Carton

Lieux, dates & horaires

Comoedia, Lyon : Jeu 27 sept. à 20h
Centre culturel Aragon, Oyonnax : Ven 5 oct. 
À retrouver sur la Plateforme Tënk, tenk.fr

XXY [ɛks/ɛks/wʌɪ]

France, 2018 - 30’

Avant-première / En présence de la réalisatrice

A la croisée de l’image, de la musique et de la danse, cette fresque musicale et visuelle questionne la diversité et « les féminins » au-delà des genres, des générations et des frontières.

Réalisation Clotilde

Lieu Amphi de l’Opéra, Lyon

Dates & horaires Ven 21 sept. à 18h et 19h

Poursuivez votre parcours Danse Connectée sur la plateforme multimédia Numeridanse

Partenaire de la Biennale de la danse, Numeridanse rassemble plus de 3000 ressources vidéos – documentaires, spectacles, interviews, fictions… – et vous offre un accès à un fonds vidéo riche et unique, des archives patrimoniales aux dernières créations web.

rencontres professionnelles

débat

Filmer la danse : écrire, produire et diffuser

Rencontre organisée par le ministère de la Culture (Direction générale de la création artistique)

Alors que la diffusion de la danse sur les chaînes publiques s’est considérablement réduite, l’offre de la télévision s’est déplacée vers les plateformes en ligne comme ARTE Concert ou Culturebox qui ont dynamisé la visibilité de la danse sur le net ces dernières années et ont proposé un travail éditorial de qualité pour soutenir la connaissance des oeuvres. Aujourd’hui pourtant, on note que les moyens de ces plateformes tendent aussi à diminuer. Faut-il s’en inquiéter ? Comment interpréter ce signe ? La donne est-elle en train de changer ? Il faut aussi noter que des initiatives apparaissent du côté du spectacle vivant, que ce soit en ligne à l’instar de la « 3è scène », portée par l’Opéra de Paris, de Numéridanse, porté par la Maison de la Danse, ou dans des lieux physiques comme le Centre de développement chorégraphique national La Briqueterie. En quoi l’évolution des modalités de diffusion influe sur les modalités de production ? Les changements du contexte de la diffusion et de la production ont-ils un impact sur l’écriture-même des films de danse ? Ou bien est-on plutôt face à des artistes aux parcours plus hybrides, davantage sensibilisés à l’image grâce à la démocratisation des technologies ? In fine, quels sont les « publics » de ce type de contenus ? Quelle médiation imaginer et par quels relais ? Quel est le rôle des diffuseurs audiovisuels en la matière ? Quel est celui des opérateurs culturels ?

En présence de Stéphane Bouquet – écrivain et scénariste associé au Centre national de la danse, Patric Chiha – réalisateur, Jose Correia – responsable Programmation d’ARTE Concert, Daniel Favier – directeur de la Briqueterie, Centre de développement chorégraphique national de Vitry-sur-Seine, Maxime Fleuriot – conseiller artistique et responsable de la création filmique et numérique à la Biennale de la danse de Lyon, Nicolas Habas – réalisateur, Christophe Haleb – chorégraphe et intervenant à Ciné Fabrique, collectif (LA )HORDE – artistes, Philippe Martin – directeur des Films Pelléas et directeur artistique de 3è Scène / Opéra national de Paris, Alice Poncet – responsable de la plateforme Numéridanse et du Pôle image à la Maison de la Danse, Farid Rezkallah – producteur chez 24images Production… Modération Laurent Vinauger – Délégué à la danse

Lieu Conservatoire National Supérieur Musique et Danse, Lyon

Date & horaire Sam 22 sept. De 11h à 13h30

Exploration

Les images de la danse : fonctions, usages, discours

Sous la direction de Paule Gioffredi et Claudia Palazzolo et avec le soutien de l’équipe de recherche Passage XX-XXI de l’Université Lyon 2 et de la Biennale de la danse de Lyon. Il s’agira, à partir de cas d’étude ou de perspectives synthétiques, d’explorer l’énorme production d’images devenues de fait outils opérationnels dans les démarches et étapes de création, de transmission, de reconstruction, de diffusion et de sauvegarde, de représentation de la danse. Différentes pistes pourraient être envisagées : les images comme outils dans la transmission ou dans la diffusion de la danse, les images documentaires de la danse, l’usage des images dans l’enseignement de la danse…

Lieu Théâtre Nouvelle Génération - Ateliers Presqu’île, Lyon

Date & horaire Ven 28 sept. De 9h30 à 17h30

Exposition

Gilles Jobin – Magic Windows

Photographies, réalité augmentée, impressions 3D, éléments de fabrication… Dans cette exposition personnelle conçue pour LU X, le chorégraphe Gilles Jobin met en scène ses sources d’inspiration et les procédés de création de ses dernières créations, le film Womb 3D et l’installation de réalité virtuelle immersive VR_I.

Lieu LUX, Valence

Dates & horaire Du 22 sept. au 31 oct. / Vernissage ven 21 sep à 18h30 en présence de Gilles Jobin

TENK.FR

La plateforme du documentaire d'auteur en ligne

Logo Tenk

Du film phare à la perle rare, une équipe de passionné·e·s sélectionne pour vous le meilleur du documentaire d’auteur.

Chaque semaine, découvrez sept nouveaux documentaires classés en 15 plages thématiques (Histoire & Politique, Arts, Écologie, Musique, Sciences, etc.) 

Tarif : 6€/mois ou 60€/an. Le premier mois est à 1€ sans engagement.

Du 5 septembre au 3 novembre, en écho à la Biennale de la danse de Lyon, une programmation entièrement dédiée à la danse est à retrouver sur Tënk ! 
Novaciéries ((LA)HORDE)
Maguy Marin, L’urgence d’agir (David Mambouch)
Ô mon corps ! (Laurent Aït Benalla)
Les rêves dansants, Sur les pas de Pina Bausch (Anne Linsel et Rainer Hoffmann)
Merce Cunningham, La danse en héritage (Marie-Hélène Rebois)
Les Indes Galantes (Clément Cogitore)
Mourad Merzouki, Rio Gravité Zéro (Cathie Lévy)
Nora (David Hinton et Alla Kovgan)
The Ferryman, Le passeur des lieux (Gilles Delmas)
Le Grand Bal (Laetitia Carton)

Avec le soutien du Ministère de la culture - Délégation à la danse 

20170816 Bloc Marque Culture Couleur