Hard To Be Soft (création)

Oona Doherty a grandi à Belfast, capitale de l’Irlande du Nord, et après un détour par Londres où elle se forme à la danse contemporaine, elle porte aujourd’hui un regard lucide sur sa ville de cœur. Dans cette région du Royaume-Uni, où la religion conserve une place centrale et où l’avortement est encore interdit, difficile de déroger aux normes sociales. Avec Hard to Be Soft, dont elle a composé les quatre parties avec le compositeur David Holmes, Oona Doherty parle d’abord de la « dureté d’être doux », de la manière dont les hommes sont éduqués à ne pas montrer leurs émotions. Dans le solo qui ouvre la pièce, tandis que les voix d’habitants de Belfast se mêlent à une partition sacrée, elle s’approprie la gestuelle macho des jeunes Irlandais. Des danseuses de hip-hop forment un tableau inspiré de ses années dans une école de filles locale, avant qu’un duo d’hommes ne fasse tomber les barrières que la société met à l’affection masculine. Une « prière physique pour Belfast » portée par une danse puissante et âpre. L.C.

Représentations en accès libre au MAMC - Musée d'art moderne et Contemporain de Saint-Etienne Métropole pendant les Journées européennes du Patrimoine

Belfast-based Oona Doherty takes a clear-eyed look at her city, where religion is central and social norms weigh heavy. The opening solo explores how men hide their emotions. Female hip-hoppers then offer an inspired tableau of Doherty’s years at a local girls’ school, before a duet pulls down the barriers around male affection. A “physical prayer for Belfast” powered by gritty dance. “Understanding oneself can be a catalyst for social change.”

Pièce pour 13 danseurs

Chorégraphe Oona Doherty
Danseurs Oona Doherty, John Scott, Bryan Quinn
Musique David Holmes (Sound design, composition)
Scénographie Ciaran Bagnall
Création lumière Ciaran Bagnall

Spectacle accompagné par le Pôle européen de création / Lyon    

En coréalisation avec Pôle en Scènes – Espace Albert Camus

Les artistes : Oona Doherty

Oona Doherty a étudié à l’école de danse contemporaine de Londres, à l’université d’Ulster et au conservatoire de LABAN à Londres.

Elle crée, collabore et se produit au niveau international depuis 2010 avec des compagnies telles que TRASH (Pays-Bas), Abattoir Fermé (Belgique), Veronika Riz (Italie), Emma Martin/United Fall (Irlande), Nacera Belaza (France) et Enda Walsh (Royaume-Uni). Elle présente ses propres chorégraphies en tournée depuis 2014. Artiste de la technique ISSAC pour artistes associés, elle a dirigé des ateliers de Théâtre de mouvement et de théâtre de danse en Europe depuis 2012. 

En 2016, Oona Doherty est devenue une artiste du programme HATCH du MAC de Belfast et du programme REVEAL de Prime Cut Productions. 

Engagée dans la transmission, son travail, fortement inspiré de l’univers cinématographique, joue avec la barrière entre le public et la scène. Son œuvre relève d’un théâtre physique et porte un regard aigu sur la société.

En 2018, elle présente Hope Hunt & the Ascension into Lazarus lors du Festival Sens Dessus Dessous à la Maison de la Danse où elle est en résidence avec des élèves de l’ENM de Villeurbanne pour sa création à découvrir à la Biennale.

Elle est également artiste associée à la Maison de la Danse pour la saison 18-19.

L’empathie, avec les autres, peut être le catalyseur d’un changement social.

Oona Doherty

Dates

MAMC - Musée d'art moderne et Contemporain de Saint-Etienne Métropole, Saint-Priest-en-Jarez

Espace Albert Camus, Bron

Le Caméléon, Pont-du-Château

Tarifs

  • Demi tarif 10€
  • Tarif réduit 17€
  • Plein tarif 20€

Se rendre au spectacle

MAMC - Musée d'art moderne et Contemporain de Saint-Etienne Métropole

Rue Fernand Léger
42270 Saint-Priest-en-Jarez
France
http://www.mam-st-etienne.fr/

TCLSYTRALSITE
SNCF NB
Uber Seeklogo Com