La mesure du désordre (1ère française)

La mesure du désordre a été créée à l’occasion de la rencontre inédite entre le collectif La Bolsa et Thomas Hauert, chorégraphe suisse installé à Bruxelles avec sa compagnie ZOO depuis 20 ans.

La pièce se déploie comme un organisme en transition permanente où les mouvements individuels naissent et se développent dans la friction et la proximité des interprètes. Pour Thomas Hauert, qui dirige depuis 1998 sa propre compagnie ZOO, revisiter des principes chorégraphiques avec un autre ensemble d’artistes enthousiastes, expérimentés, autonomes et virtuoses présente un très grand intérêt. Pour composer La mesure du désordre, il a valorisé l’inconscient comme moyen d’expérimentation et d’adaptation. Pour composer La mesure du désordre, il a valorisé l’inconscient comme moyen d’expérimentation et d’adaptation en intégrant superbement la notion d’imprévisibilité. Ainsi, la pièce nous invite à contempler la beauté du désordre.

This piece by Swiss Thomas Hauert – based in Brussels with company ZOO since 20 years – was created in 2015 in collaboration with La Bolsa, a group of catalan artists. The measure of disorder unfolds like an organism in constant transition, where individual movements grow out of the performers’ friction and proximity. The piece taps the unconscious as a way of experimenting external stimulations, and brilliantly incorporates the idea of unpredictability – inviting us to contemplate the beauty of disorder.

Pièce pour 7 interprètes

Direction Thomas Hauert
Concept & Création Thomas Hauert & La Bolsa
Créé & interprété par Compagnie ZOO
Danseurs Cecilia Colacrai, Thomas Hauert, Natalia Jiménez, Iris Heitzinger/Liz Kinoshita, Xavi Moreno, Federica Porello et Anna Rubirola 
Musique Igor Stravinsky, Per Martensson, Fredy Vallejos, Modest Mussorgsky, Witold Lutosławski, Béla Bartók, Luciano Berio, Mauro Lanza, Mina, Richard Strauss, Count Basie
Scénographie et création lumière Bert Van Dijck
Costumes Carme Puigdevall 
Production ZOO/Thomas Hauert (Bruxelles) et Anna Bohigas (Barcelone) 
Coproduction Grec Festival de Barcelona, Charleroi danse - Centre Chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Les Brigittines - Playhouse for Movement 
Avec la collaboration de l’Animal a l’Esquena, L’Estruch-Fàbrica de Creació de les Arts en Viu de l’Ajuntament de Sabadell, Fabra i Coats, La Caldera - Arts del Moviment, El Graner 
Avec le soutien de Fédération Wallonie-Bruxelles - Service de la danse, Pro Helvetia - Fondation suisse pour les arts, Vlaamse Gemeenschapscommissie, Ein Kulturengagement des Lotterie-Fonds des Kantons Solothurn, Wallonie-Bruxelles International, Generalitat de Catalunya

Sur une proposition du Théâtre de Liège

Avec le soutien de l’Institut Ramon Llull

Logo Irl Fra Negre

Avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International et de l’Agence Wallonie-Bruxelles Théâtre / Danse

Logo Wbi Noir Vectoriel

En partenariat avec Les Subsistances

Les artistes : Thomas Hauert & La Bolsa

Thomas Hauert 

Né en 1967 à Schnottwil en Suisse, Thomas Hauert fonde sa compagnie ZOO à Bruxelles en 1998 après une carrière de danseur avec entre autres Anne Teresa De Keersmaeker, David Zambrano et Pierre Droulers. 

Depuis lors, il a créé avec ZOO une vingtaine de spectacles jusqu’à sa dernière création How to proceed en 2018. En parallèle à son travail pour ZOO, Thomas Hauert crée encore Hà Mais (2002) au Mozambique, ainsi que plusieurs pièces pour les étudiants de P.A.R.T.S et de la Laban School de Londres. A l’automne 2010, a lieu la première de son spectacle pour le Ballet de Zurich, Il Giornale della necropoli. En 2014, il crée Notturnino, une pièce pour la compagnie anglaise de danseurs invalides et non invalides Candoco. Le travail de ZOO se développe d’abord à partir d’une recherche sur le mouvement, avec un intérêt particulier pour une écriture basée sur l’improvisation et explorant la tension entre liberté et contrainte, individu et groupe, ordre et désordre, forme et informe. Thomas Hauert nourrit aussi un profond intérêt pour les relations entre la danse et la musique. Il enseigne régulièrement à P.A.R.T.S. à Bruxelles. En 2012, Thomas Hauert est invité à participer au projet « Motion Bank » initié par la Forsythe Company pour stimuler la recherche sur la pratique et la pensée chorégraphiques. Depuis 2013, il est le responsable académique du baccalauréat en danse à la Haute Ecole de Théâtre La Manufacture à Lausanne.

La Bolsa

La Bolsa est un collectif d’artistes internationaux qui se sont rencontrés à Barcelone : Cecilia Colacrai, Iris Heitzinger, Anna Rubirola, Xavi Moreno, Federica Porello, Mireia de Querol et Natalia Jiménez. 

Ces rencontres, lors de divers stages et projets de recherche, leur ont permis de reconnaître des intérêts partagés concernant la recherche, la pratique et la création chorégraphiques. Ce qui unit le collectif est une investigation permanente autour de la question du mouvement basé sur des scores qui créent des cadres de recherches strictes. Ces cadres permettent au collectif de développer une intuition créative en studio et quand il se confronte au public.

Nous valorisons l’inconscient comme moyen d’expérimentation et d’adaptation.

Thomas Hauert

Dates

Les Subsistances, Lyon

Tarifs

  • Demi-tarif 10€
  • Tarif réduit 17€
  • Plein tarif 20€

Se rendre au spectacle

Les Subsistances

8 quai Saint-Vincent
69001 Lyon
France
https://www.les-subs.com/

Bus

C14, 19, 31, 40 - passerelle Homme de la Roche ou Les Subsistances

Parking

Payant - Terreaux

Stations Velo’v
TCLSYTRALSITE
SNCF NB
Uber Seeklogo Com

Suivre la compagnie