Symphonie fantastique / Berlioz (création)

On ne dira jamais assez à quel point Saburo Teshigawara est un artiste majeur de la création en Asie. Comment le corps du maitre japonais, à la fois si évanescent et si intense, comment sa danse, tour à tour suspendue dans les airs ou d’une vélocité féline, incarneront-ils les rêves et cauchemars berlioziens ? Réponse lors de ces deux soirées où, toujours soucieux d’aller au bout de son imaginaire, Teshigawara sera également l’artisan de la chorégraphie, des costumes et des lumières.  Seront ainsi honorés Berlioz, dont on marquera le 150e anniversaire de la mort et une femme compositrice ; l’Américaine Joan Tower. Sa partition, Fanfare pour une femme extraordinaire, répond avec humour et rythmes chaloupés à la Fanfare pour un homme ordinaire d’Aaron Copland. Le Centenaire de la Paix de 1918 sera également célébré avec Bartók, dont la Suite de danses incarne les aspirations pacifistes. L’hypnotique Boléro de Ravel complète ce programme excitant. Deux soirées en ouverture de saison de l’Orchestre-Auditorium de Lyon. P.N.

Saburo Teshigawara is one of Asia’s major creative artists. How will the Japanese master’s dance – by turns ethereal and catlike in its speed – embody the dreams and nightmares of Berlioz (who died in 1868). Also featured: American Joan Tower’s Fanfare for the Uncommon Woman, a humourous and lilting response to Copland’s Fanfare for the Common Man. The 1918 Armistice is celebrated with Bartók’s Dance Suite, which reflects his pacifism. And this thrilling programme is rounded off by Ravel’s hypnotic Boléro. World premiere. 

Pièce pour 2 danseurs

Oeuvres
PREMIERE PARTIE (orchestre seul)
Joan Tower A Fanfare for the Uncommon Woman n° 6 
Béla Bartók Suite de danses 
Maurice Ravel Boléro 
DEUXIEME PARTIE (commande de l’Auditorium – Orchestre National de Lyon et de la Biennale de la danse)
Hector Berlioz Symphonie fantastique

Orchestre national de Lyon 
Direction Cristian Măcelaru 
Chorégraphie, scénographie, costumes et lumières Saburo Teshigawara
Collaboratrice artistique Rihoko Sato 
Danseurs Saburo Teshigawara, Rihoko Sato
Musique Symphonie Fantastique de Berlioz
Coordination pour Saburo Teshigawara Richard Castelli - Epidemie

Avec l’aide de l’Agence des Affaires

Culturelles du Gouvernement du Japon en 2018

En coréalisation avec l’Auditorium / Orchestre National de Lyon

La compagnie : Saburo Teshigawara – Rihoko Sato / Orchestre National de Lyon

Né en 1953 à Tokyo, Saburo Teshigawara entame sa carrière de chorégraphe en 1981, après avoir étudié les arts plastiques et la danse classique. 

En 1985, il fonde KARAS avec la danseuse Kei Miyata. Depuis, la compagnie est régulièrement invitée en Europe, Asie, Amérique et Océanie. Outre ses créations en solo et pour KARAS, Saburo Teshigawara a chorégraphié pour de nombreuses compagnies comme le Nederlands Dans Theater, le Ballet National de Bavière, le Ballet de l’Opéra de Paris, le Ballet Frankfurt à l’invitation de William Forsythe, le Ballet du Grand Théâtre de Genève et le Ballet de l'Opéra de Göteborg.

Il collabore régulièrement avec des musiciens sur scène dont, récemment, les pianistes Francesco Tristano et Yosuke Yamashita, la violoniste Sayaka Shoji et l’Ensemble intercontemporain. S’intéressant à toutes les disciplines artistiques, il a par ailleurs mis en scène cinq opéras, réalisé plusieurs installations et films. Dans chacune de ses créations, il conçoit l’œuvre dans sa globalité, aussi bien les costumes, les éclairages que le dispositif scénique. En 2013, il a ouvert son propre espace de création Karas Apparatus à Tokyo, qui propose des spectacles, expositions et ateliers.

Son œuvre est couronnée de nombreux prix, dont un Bessie Award en 2007. En 2009, la médaille d’honneur lui est décernée par l’Empereur du Japon pour sa contribution dans le domaine artistique et en 2017 il est fait Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres en France.

KARAS (« corbeau » en japonais) est fondée en 1985 par Saburo Teshigawara et Kei Miyata. L’objectif de la compagnie est de chercher « une nouvelle forme de beauté ». Dépassant les classifications conventionnelles ou historiques appliquées à la danse, Saburo Teshigawara a su créer un langage original, qui se démarque autant de la danse moderne que du butô et explore l’interaction entre la danse, les arts plastiques et la musique, en vue de créer de nouveaux espaces poétiques.

Une manière bien excitante de célébrer Berlioz !

Dates

Auditorium - Orchestre National de Lyon, Lyon

Tarifs

  • Demi-tarif - 3e série 8€
  • Tarif réduit - 3e série 14€
  • Plein tarif - 3e série 16€
  • Demi-tarif - 2e série 17€
  • Demi-tarif - 1ère série 24€
  • Tarif réduit - 2e série 29€
  • Plein tarif - 2e série 34€
  • Tarif réduit - 1ère série 41€
  • Plein tarif - 1ère série 48€

Se rendre au spectacle

Auditorium - Orchestre National de Lyon

149 Rue Garibaldi, Lyon 3
69003 Lyon
France
http://www.auditorium-lyon.com/

Métro

B - Gare Part-Dieu Vivier Merle ou Place Guichard

Tramway

T1 - Gare Part-Dieu Vivier Merle ou Part-Dieu Servient

Bus

C3, C7, C9, C13, 38 - Part-Dieu ou Auditorium

Stations Velo’v
TCLSYTRALSITE
SNCF NB
Uber Seeklogo Com

Suivre la compagnie